Charlie était à l'article de la mort | WHAT REALLY HAPPENED

Charlie était à l'article de la mort

Sur cette dernière une du Charlie Hebdo dont on a beaucoup parlé depuis mercredi, sur laquelle on voit l'écrivain Houellebecq prédire qu'il fera ramadan en 2022, j'ai remarqué un détail, insignifiant, en comparaison des 12 morts. Tout est insignifiant à côté de ces 12 personnes qui ont été tuées.

Juste en haut de la caricature, on annonce quelques-uns des textes qui se trouvent à l'intérieur. Après «Jésus: a-t-il existé?», «La gauche et le fric : honteuse et faux cul», il y a «Appel aux dons: on en a encore besoin!» En page 3.

Charlie se mourait de faim.

Le directeur de la publication, Stéphane Charbonnier, avait lancé en novembre un pressant appel à l'aide, l'hebdomadaire était au bord du gouffre. Il s'est confié au magazine Les Inrocks. «Évidemment, ce n'est pas agréable d'en arriver là. Mais on ne voit pas comment faire autrement.»

Ils avaient coupé sur le papier, sur l'impression, sur les salaires. Le compte n'y était pas. «Nous avons déjà augmenté le prix. Beaucoup de nos lecteurs n'ont pas forcément les moyens de payer plus cher pour lire notre journal. C'est pourquoi nous avons préféré faire appel à la solidarité entre lecteurs plutôt que de solliciter l'ensemble du lectorat.»

Webmaster's Commentary: 

According to this article. Charlie Hebdo was on the verge of collapse prior to the attack. Apparently, nobody WAS buying their magazine, which reinforces the theory that it was a propaganda operation all along, given their publishing of images that offended Christians and Muslims while firing one of their staff for "Anti-Semitism."

Comments

SHARE THIS ARTICLE WITH YOUR SOCIAL MEDIA